IMG_4747

Voilà un sujet qui me tient à cœur car comme vous le savez peut-etre, j’étais primeur, à défaut de pouvoir être producteur. Quelle est la différence? Comment ne pas se faire avoir? Comment retrouver le goût originel des aliments? Pourquoi sont-ils produits à trop grande échelle au détriment de la qualité?

Pas facile de s’y retrouver! Pour la semaine du goût, je vous explique tout de A à Z.

 

Pour commencer, qu’est-ce qu’un maraîcher et qu’est-ce qu’un revendeur?

Un maraîcher c’est un producteur de fruits et légumes qui vend ses produits.
En une phrase, tout est dit!

Par conséquent, un revendeur de fruits et légumes (ou primeur) est une personne qui achète sa marchandise pour la revendre.

Alors, avant de continuer, je tiens à préciser que je ne vais dénigrer personne (ou pas trop :p ) mais  je tiens à vous faire comprendre  que des prix attractifs peuvent cacher de mauvaises surprises. En étant attiré par des produits « en promotion » vous serez surement tenté d’acheter un autre produit au prix apparemment attractif qui se situera à côté…malheureusement, autant de prix bas est souvent synonyme de baisse de qualité, surtout chez un revendeur.

 

Quelle est la différence?

La grande différence est la qualité! Et pour cause:

Le maraicher va produire des quantités à l’échelle de ses terres et va soigner ses récoltes, déjà par amour du métier, mais surtout pour ne pas décevoir ses clients (car selon un triste constat humain, un client mécontent parle plus qu’un client content).

Alors que le revendeur se soucie plus de la quantité à revendre pour s’y retrouver dans ses prix d’achat en utilisant des coups marketing (promo ou lot moins cher) pour attirer les clients.

Pour illustrer mon propos, voici 2 tomates allongées. Comme la plupart des gens, vous choisiriez la tomate de gauche ….
IMG_1918

Grossière erreur! La tomate de gauche est aseptisée: elle n’a aucun goût. Pour preuve, en les ouvrant, laquelle vous parait  la plus appétissante? C’est fatalement celle produite par le maraîcher.

IMG_1920

Pourquoi la qualité n’est pas la même?

Déjà pour le point souligné juste avant (maraicher-> petite terre et amour) mais également parce que beaucoup de fruits et légumes sont récoltés avant leur maturité pour éviter qu’ils ne pourrissent durant les transports. Ils espèrent ainsi que les fruits et légumes finiront leur maturité dans les cartons.
Cela pourrait fonctionner car les fruits en général peuvent évoluer une fois cueillis (comme les avocats qui ne peuvent murir qu’une fois récolté, par exemple 🙂 ). Le hic, c’est la chaine de froid!

En effet, pour éviter de générer des pertes colossales, les fruits et légumes sont acheminés dans des chambres froides et camions réfrigérés. Le problème, c’est que, même si le froid ralenti le pourrissement… il empêche la croissance DÉFINITIVEMENT!

Et oui, un fruit au réfrigérateur ne pourra plus mûrir, sachez-le! C’est comme-ci je mettais mon bébé dans mon frigo pour lui éviter d’être malade (bon OK, c’est un très mauvais exemple qui fait peur en + 😀 )

Pour preuve de ce que j’avance: dans un réfrigérateur, on parle d’un « BAC A LÉGUMES » et non d’un BAC A FRUITS ET LÉGUMES! (Pensez-y dorénavant, c’est un bon moyen de rappel).

BON à SAVOIR: Dans les supermarchés ou sur les cartons des étals, il y a incrit Catégorie 1, 2 ,3 ou extra (mention obligatoire). Il s’agit en réalité de la date de la cueillette.

Catégorie extra: Cueillie il y a moins de 3 jours
Catégorie 1: Cueillie entre 3 à 10 jours)
Catégorie 2: Cueilllie il y a + de 10 jours
Catégorie 3: Bio

Maintenant, on est pas à l’abri qu’un revendeur nous vende un produit de catégorie 1 qu’il a reçu il y a plus de 10 jours. (Il n’y a pas de date de péremption dans les fruits et légumes, tant que ce n’est pas pourri, on a droit de le vendre)

Comment les revendeurs s’approvisionnent?

Un producteur signe un contrat avec une coopérative agricole  qui regroupe plusieurs producteurs pour vendre leurs produits à des grossistes (des acheteurs de gros conditionnement). Ceux-ci (les grossistes) négocient avec les revendeurs ces mêmes produits en fonction de la quantité, productivité et les « saisons » (nous verrons ce point entre guillemet après) que vous retrouvez sur les étals.
(ceci est un résumé d’acheminement, il peut s’étendre encore plus sachant que chacun prend sa petite commission au passage qui se répercute sur votre prix d’achat)

 

Où trouver son maraicher?

Premièrement, on peut se rendre directement dans son exploitation. Souvent, les maraichers vendent directement depuis leur ferme.
Ou plus simple, on les trouve facilement sur les marchés, logique me direz-vous….

Oui, mais à l’heure actuelle, les marchés sont infestés de revendeurs qui sont là pour écouler du volume et non de la qualité!
Tout comme les hyper/super-marché d’ailleurs!

Comment les reconnaitre?

C’est un point essentiel de cet article! La plupart de ces produits sont conditionnés par les « coopératives » qui mettent leurs marques sur le produit et sur leurs emballages (cartons ou sachets) mais il y a beaucoup d’autres facteurs qui rentrent en compte car dans un souci d’anonymat (et non d’écologie, même si c’est l’argument donné) ces produits peuvent se retrouver dans des caisses en plastiques recyclables (et pliables) de la société IFCO-system, très reconnaissable par sa couleur verte (vive l’écologie).

Il faut bien regarder derrière les vendeurs pour vérifier les cartons et cagettes; et afin de mieux vous aider, j’ai pris des photos sur mon marché préféré (le marché St-Antoine):

Ici nous avons clairement ce qu’il vaut mieux éviter: un revendeur.
IMG_4742
IMG_4744 IMG_4740
Comme vous le voyez, les cartons ont des logos et les fruits ont des étiquettes.

IMG_4741

Il y a les fameuses caisses IFCO (devant la voiture noire). Bref, je ne dis pas qu’il n’aura que des mauvais produits mais ils ne vous vendront que des produits issus de la surproduction bien souvent de médiocre qualité comme expliqué avant.

Ci-dessous, des photos de maraicher/producteur. Vous verrez qu’il y a des caisses en plastique neutre ou des cagettes sans marques (ou très peu, et oui même un maraicher peut avoir quelques fruits et légumes d’ailleurs pour compléter son étal). En règle générale, les producteurs sont fiers d’exposer un panneau mentionnant d’où ils viennent et qu’ils sont bien producteurs (normal)…
IMG_4739IMG_4748
IMG_4738IMG_4743

 

 

Attention, il y a quand même des avancées techniques en matière de réfrigération qui nous permettent de stocker et consommer des pommes, des poires et pommes de terre d’origine française jusqu’en avril/mai (et oui, une pomme achetée en mars ne vient pas d’être cueillie. La cueillette de pommiers est en octobre et est maintenue  dans le noir et au froid pendant tout ce temps!)

Pensez à toute l’énergie consommée pour préserver ces fruits toute l’année!
Je ne dénigre pas cette prouesse de conservation, je dénonce son abus! Pourquoi surproduire pour conserver au froid? Il n’y aurait plus de pommes à partir de janvier février! Tant pis, vivons avec les saisons, en hiver, il y a tous les fruits exotiques (et oui, quand c’est l’hiver pour nous, de l’autre coté de la planète, c’est l’été).

Alors oui, on va me dire que de faire venir les fruits par avion, ça pollue etc… C’est vrai! Tout comme garder les fruits en chambre froide toute l’année!

Et pis de toute façon, ils les feront venir quand même en France !
Mais il ne faut pas se leurrer,ce n’est pas parce que j’écris cet article que le monde de la surproduction va s’arrêter du jour au lendemain et que nous aurons plus de bons produits sur nos étals. Néanmoins j’espère que beaucoup d’entre vous feront plus attention à leur achat. Je ne suis qu’une goutte d’eau au milieu de l’océan maraîcher mais si personnes ne dit rien, personne ne réagira pour nous.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’1 kg de tomates (par exemple) d’un maraicher peut coûter environ 2€50 alors que le revendeur va vous le vendre entre 2 et 5€…. Et même si elles sont à 1€/kg, c’est trop cher pour un fruit insipide au gout d’eau, vous ne trouvez pas?

 

Moi, j’ai fait mon choix, j’ai changé de travail par conviction et je n’achète plus que chez les producteurs/maraîchers car il faut les aider, et plus on sera nombreux à les solliciter, plus le cour des fruits et légumes baissera. Et peut-être que les revendeurs et supermarchés feront plus attention à la qualité, quitte à aller se fournir directement chez ces maraîchers.


Autres recettes

Partages 0

2 réponses à Maraîcher ou revendeur?

  • Merci pour cet article qui fait toute la lumière, après on a aussi les Amap, producteurs bio and Co. Moi j’ai laissé tomber l’Amap car je n’étais ni satisfaite de l’offre et des pdts(qd le bio rime avc Business) et je fais mon marché en fonction de mes besoins set selon mes convictions, privilégiants les marîchers locaux aux revendeurs (qd c’est possible !)
    bon we

  • Je suis tombée sur cet article un peu par hasard et je le trouve plein de bon sens. C’est vrai qu’il est parfois difficile de faire la différence sur les marchés et les conseils proposés sont utiles. Une autre idée simple reste de parler avec la personne pour se rendre compte de sa « qualité » effective (il y a désormais pas mal de revendeurs qui jouent la carte du maraîcher à grand coup de petits paniers en osier et de vieilles cagettes…). S’il est incapable de vous parler de ce qu’il produit… c’est que ça n’est pas lui qui l’a produit 🙂

    Après en général – du moins c’est mon cas – une fois que l’on a trouvé un bon maraîcher (ou un volailler, ou un fromager car ces producteurs là aussi se déplacent sur les marchés)… on s’y tient 😉

    Avec un peu d’avance, beau w-end !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Décodeur de recette en ligne:
La Méthode Laïtoumi©:
Qu'est-ce que la méthode Laïtoumi©? Cliquez ICI   Trier par phase:
 
 
 
Filtrer ces phases par COOKHELP*:
  *ATTENTION, les recettes sont calculées par déduction des matières grasses et édulcorants naturels autorisés dans la journée!   Rejoignez la communauté sur Facebook ICI
Catégories
LIGHT TO MAG’

Achetez vos numéros en 1 click:


Numéros précedents





Light to mag' total




Vos recettes préférées:
Toutes les recettes que vous avez adoré sont ici.
Traduction
EnglishFrenchGermanItalianJapanesePolishPortugueseSpanish
Filtrez les recettes obtenues:

1/ Choisir une catégorie
(<~ à gauche) 2/ Affiner votre recherche avec les filtres ci-dessous:

-Filtrez par régime:
Weight watchers® :
Régime Hypocalorique :
Régime Dukan :
SANS GLUTEN: SANS Protéine de Lait de Vache:
Publicité
-Filtrez par ingrédients:
-Par difficulté, temps, coût: